Aller au contenu principal
En 2021, Allizé-Plasturgie devient en savoir plus

18 août 2020

Purmask pour optimiser la sécurité des salariés

Les masques de protection constituent un sujet fort de l'actualité. Aujourd'hui se pose la question de l'article à choisir : masque chirurgical, masque barrières, à usage unique ou lavable ? Le groupe Georges Pernoud, en collaboration avec Sogefi, leader mondial dans la filtration automobile, et Alchimies, expert en fabrication additive, ont oeuvré ensemble pour créer le masque Purmask.

En ce contexte de crise sanitaire, et pour répondre à des demandes urgentes, des plasturgistes ont utilisé leur savoir-faire pour réaliser des articles de protection. Ainsi, la société familiale Pernoud, spécialisée dans la conception de moules pour l'injection de pièces plastiques à Groissiat (01), depuis le début des années 70, a mis son imagination au service des salariés en production, en développant un masque adapté à l'usage en milieu professionnel, avec le concours de deux industriels aux savoir-faire complémentaires. L'entreprise se prépare à lancer ce nouveau produit sur le marché. 

Un masque qui allie performance et innovation 

Ce produit baptisé Purmask présente l'avantage d'être réutilisable. Par ailleurs, ce masque de protection respiratoire, en plastique, épouse parfaitement la forme du visage. Il est composé d'une partie rigide et d'une lèvre souple, et équipé de deux cartouches latérales contenant l'élément filtrant. D'une haute technologie, ce masque personnel, est très facile à désinfecter et garantit la sécurité de son propriétaire. Il reste parfaitement en place sur le visage et offre une étanchéité totale. Il est possible de l'équiper de filtres FFP2 ou HEPA. Le produit s'avère également efficace pour la protections des particules fines (pollutions, poussières, produits chimiques) et bénéficie de la classification USNI par la DGA. 

Selon le chef d'entreprise Gilles Pernoud, l'objectif premier de cette fabrication est d'assurer une sécurité optimale aux collaborateurs ainsi qu'au personnel de production. L'idée initiale était de leur fournir une protection très facile à ajuster et que l'on puisse supporter durant des heures de travail, sans la moindre gêne. Chacun peut nettoyer son masque avec du gel hydroalcoolique et le réutiliser. 

Un masque ergonomique 

Son utilisateur peut respirer avec aisance tout au long de la journée, grâce à un large espace libre devant la bouche et le nez. La condensation est quasi inexistante dans le masque lui-même et sur les lunettes. Purmask, conçu en matériaux légers (50 g), protège à la fois son porteur et les autres collaborateurs. 

Des atouts sur le plan économique et écologique

L'article a été imaginé pour un usage à long terme et permet donc une économie significative pour les dirigeants industriels.L'entrepreneur Gilles Pernoud de préciser : le coût unitaire est de moins de 30 € et il faut tabler sur 10 euros de consommables par mois. Inutile de préciser que l'utilisation du plastique pour la conception du masque est réellement pertinente. En effet, Purmask, est conçu à l'aide de matières recyclables à 100 %. Par ailleurs, les recharges en papier filtrant sont beaucoup plus économiques que les masques chirurgicaux traditionnels et nécessitent un renouvellement toutes les 4 à 8 heures en fonction du modèle utilisé. En moins de 2 mois, l'investissement est rentabilisé. Ce produit entièrement "made in France", économique et recyclable, peut être stocké durant plusieurs mois sans perdre son efficacité. Ce masque a décidément tout pour convaincre et devrait connaître des perspectives prometteuses grâce à la complémentarité et l'ingéniosité de ses trois créateurs. 

Le groupe Pernoud poursuit ses innovations

Depuis une dizaine d'années, le mouliste s'est attaché à investir dans l'automatisation de sa production et les outils informatiques pour s'inscrire dans l'industrie de demain. En 2015, l'entreprise a mis tout en oeuvre pour se réinventer et se positionner avantageusement sur le secteur de l'automobile, une activité majeure du groupe qui représente 70 % de son chiffre d'affaires. Travailler avec des équipementiers implique l'excellence et la rigueur : ce secteur témoigne d'un haut niveau d'exigence en termes de productivité, de qualité et de technologie. Ainsi, l'année dernière, le groupe Pernoud a souhaité se démarquer avec l'innovation du E-tooling, un moule connecté 100 % électrique et intelligent, adaptable sur tous les outillages. 

Pour faire face à une forte concurrence avec notamment la Chine, ou encore le Portugal, le mouliste a orienté sa stratégie d'usinage vers la robotisation permettant une activité continue 24H/24. Très adepte de l'industrie 4.0, l'entreprise a vocation à développer de nouveaux outils utilisables à distance avec l'objectif d'être très réactifs à l'égard des clients et de résoudre leurs problématiques. L'entreprise a récemment développé une solution de diagnostic à distance par réalité augmentée et vision tête haute : E-Assist. Plus concrètement, il s'agit d'un kit doté d'une valise d'accessoires et de lunettes connectées, équipées de caméra et batterie. Un dispositif d'utilisation simple permettant d'échanger avec le client, établir un diagnostic en temps réel, répondre à des questions techniques, chiffrer un devis, voire former des collaborateurs. Un outil d'aide à la décision prêt à l'emploi créé en vue d'améliorer la productivité. 

Récemment lancé sur le marché, à l'issue de la crise sanitaire, ce produit fait l'objet de nouvelles demandes d'industriels et sera présenté lors d'une prochaine Tech'Day avec l'accompagnement d'Allizé-Plasturgie. 

À lire aussi