Aller au contenu principal
En 2021, Allizé-Plasturgie devient en savoir plus
Prix du plastique

19 octobre 2020

Quelle tendance de prix pour le PET sur la fin d’année ?

Le marché européen du PET vierge traverse décidément une drôle d’année. La crise sanitaire et plusieurs autres événements imprévus ont dévié la trajectoire du prix du matériau, et cette nouvelle tendance pourrait bien perdurer jusqu’à la fin de l’année.

Les marchés de l’alimentation, de la boisson et des cosmétiques ne sont plus les seuls à nécessiter l’utilisation d’emballages en PET. Les ventes de produits d’hygiène et d’entretien, dont le gel hydroalcoolique, auraient en effet progressé de + 155% au printemps 2020 par rapport au début de l’année, selon l’Association française des industries de détergence. Les fabricants d’emballages de gel hydroalcoolique et d’autres produits sanitaires ont donc participé à une forte hausse, inattendue, de la demande de PET vierge en Europe.

Les fabricants de PET ont donc été mieux armés pour affronter la crise sanitaire que leurs confrères. Cette dernière, conjuguée à plusieurs sources d’incertitudes macroéconomiques et géopolitiques, génère cependant des perturbations tout le long de la chaîne de valeur du matériau.

A cela s’ajoute la fin, pluvieuse, de l’été, soit celle de la haute-saison pour le marché du PET. Celle-ci n’a cependant pas été très positive, avec une baisse sensible des ventes de petites bouteilles d’eau, de soda, en raison de l’annulation des festivals et d’autres événements rassemblant les consommateurs en masse.

Des importations étaient également attendues entre septembre et octobre suite à l’ouverture d’une fenêtre d’opportunité grâce à la revalorisation de l’euro par rapport au dollar US, qui a incité certains acheteurs à augmenter leurs volumes de commandes. En effet, les écarts de prix du PET entre l’Europe et l’Asie étaient suffisamment importants pour prendre le risque d’importer.

Les fabricants européens de PET se retrouvent donc avec des stocks sur les bras, alors que la demande est en train de se stabiliser. La saison des maintenances pourrait toutefois empêcher la survenue d’importantes baisses de prix, avec plusieurs arrêts de production prévus pour l’automne.