Economie

| Economie

Hausse des coûts énergétiques : l’éthylène loin derrière le propylène

Les prix spot européens du propylène suivent une courbe haussière depuis le début du mois de mars 2018. L’offre régionale est en effet inférieure à la demande et les cours du C3 sont également soutenus par l’augmentation du coût du naphta. L’éthylène est également reparti à la hausse la semaine dernière, après avoir suivi une tendance baissière qui avait culminé en décembre dernier.
Catégorie verouillée Ce contenu est réservé aux membres d'Allizé-Plasturgie
Vous êtes adhérent ? Connectez-vous pour lire l'article :