Développement durable

| Développement durable

La Fédération de la Plasturgie et des Composites soutient le projet de feuille de route pour l’économie circulaire du gouvernement

« Le plastique est un matériau clef de la transition écologique. Cette réalité est force d’exigence et de responsabilité pour nous. Nous le mesurons pleinement. » affirme Florence POIVEY, Présidente de la Fédération de la Plasturgie et des Composites. Cette déclaration fait suite à l’annonce par la Secrétaire d’Etat Brune POIRSON d’associer les professionnels à l’élaboration de la feuille de route 2018 sur l’économie circulaire. C’est l’un des principaux axes du Plan Climat du gouvernement, l’ambition étant de coupler réduction des gaz à effet de serre avec création d’emplois.
« La Fédération est convaincue que l’écoconception doit nécessairement intégrer le recyclage, tant par l’incorporation de matières recyclées dans les produits, que par la prise en compte de la recyclabilité en fin de vie d’un produit, et ce, dès la conception. » explique Sébastien PETITHUGUENIN, Vice-Président Environnement de la Fédération.

Le recyclage : point central de la transition énergétique

La Fédération se félicite que le Premier Ministre ait annoncé que la France allait diviser par deux les déchets mis en décharge et recycler 100% des plastiques sur le territoire d’ici à 2025. « Nous ne pouvons que soutenir cette ambition. Les plastiques ont de la valeur : ils contribuent non seulement à l’allégement et la réduction de la consommation énergétique, mais ils sont recyclables de multiples fois tout en conservant leurs propriétés. Le plastique recyclé est le matériau du XXIème siècle car son moindre impact environnemental par rapport aux plastiques vierges en fait une matière écoresponsable. » explique Jean MARTIN, Délégué Général de la Fédération.

Aujourd’hui, le taux de recyclage des plastiques est de 22% en France. Or, la réutilisation de ces matières permet d’émettre jusqu’à 17 fois moins de CO2 et de consommer jusqu’à 9 fois moins d’énergie que les matières plastiques vierges, d’après une récente étude du Syndicat national des Régénérateurs de matières Plastiques (SRP).

La Fédération propose des mesures pour inciter les industriels à utiliser davantage de matières recyclées

Dans le cadre d’un rendez-vous récent au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, la Fédération a soutenu un certain nombre de propositions :
  • L’attribution d’une valeur financière incitative aux certificats d’économie carbone liés à l’utilisation de matières plastiques recyclées ;
  • La mise en place d’engagements volontaires portant sur un pourcentage d’introduction de matières plastiques issues du recyclage, adapté en fonction des applications ;
  • La mise en place de l’éco-modulation systématique des points verts, sous forme de bonus, pour les produits intégrant des matières plastiques recyclées ;
  • Le soutien aux recycleurs et aux transformateurs pour les investissements nécessaires à l’utilisation de matières plastiques recyclées ;
  • Et plus généralement, tout dispositif d’incitation économique qui vise à renforcer la compétitivité du recyclage vis à vis des autres modes de traitement des déchets, comme le dispositif de l’ADEME, ORPLAST (Objectif Recyclage PLASTiques).

Harmoniser les réglementations pour concevoir des produits plus écoresponsables

La Fédération soutient qu’afin de pérenniser l’utilisation de matières plastiques recyclées tout en maintenant un haut niveau de protection de la santé humaine et de l’environnement, il est nécessaire d’harmoniser les réglementations sur les déchets et les substances, et de prendre en compte les bénéfices environnementaux des matières recyclées dans ces réglementations. « Il nous parait indispensable d’encadrer le statut juridique des matières plastiques recyclées. Elles ne peuvent plus être considérées comme déchets, même s’il est important de définir leurs spécifications pour les introduire dans des applications définies. » conclut Sébastien PETITHUGUENIN, Vice-Président Environnement de la Fédération de la Plasturgie et des Composites.

Source : Fédération de la Plasturgie et des Composites
Imprimer
Articles similaires